L'ART DES MAYAS

Sur les rivages du Yucatan

Chichén Itza, vers 700. Au Mexique, les Mayas créèrent une grande civilisation…

 

Sur les rivages du Yucatan, le Dieu-de-la-Pluie allait se baigner lorsque les Mayas n’y étaient pas. Il se baignait à la tombée du soir avec ses compagnons, le Dieu-du-Vent et le Dieu-du-Volcan, et l’on disait, dans les tribus mayas, qu’ils étaient jeunes et beaux comme des adolescents. Tous les Mayas voulaient les rencontrer, mais les dieux de la Pluie, du Vent, et du Volcan ne se laissaient pas approcher. Il faut dire qu’ils avaient pour puissants alliés le Sorcier-de-la-Nuit, le Sorcier-de-la-Lune et le Sorcier-des-Nuages qui les aidaient à se cacher.

Fresque de Bonampak
Fresque de Bonampak : Procession de musiciens (reconstitution), 600-900 après J.-C.

Et les Mayas avaient tout essayé pour connaître les secrets des dieux. Ils avaient envoyé sur les rivages du Yucatan plus de cent musiciens pour les charmer et leur donner envie de venir danser. Ils avaient envoyé plus de deux cent serviteurs portant des jarres pleines de mets délicieux pour les tenter et leur donner envie de venir manger. Ils avaient envoyé plus de trois cent guerriers armés pour les provoquer et leur donner envie de venir se battre. Mais rien n’y faisait, et les dieux de la Pluie, du Vent et du Volcan ne se montraient toujours pas aux Mayas.
Un jour, n’y tenant plus, les trois grands chefs les plus puissants du royaume se réunirent et tinrent conseil.

Le Chef-de-la-Pierre-Jaune, qui n’avait pas de fille, trouva que l’idée était bonne, et promit d’offrir à chacune ses plus beaux colliers de jade.

Le lendemain, les deux jeunes filles descendirent se baigner sur les rivages du Yucatan à la tombée du soir. Elles riaient en glissant leurs pieds dans l’eau entre les rochers et jouaient à arroser leurs corps dévêtus. Puis elles chantaient en peignant leurs cheveux mouillés… Soudain, à l’instant où le soleil toucha la crête des montagnes, elles virent se dresser, tout en haut d’un rocher, la silhouette de trois beaux jeunes gens.

Les trois jeunes dieux se retirèrent pour tenir conseil tandis que le soleil descendait à l’horizon. Quand le soleil eut disparu
derrière la montagne, le Dieu-de-la-pluie vint parler aux jeunes filles.

Puis ils disparurent comme ils étaient venus.

Figurines  de Jaïna Figurines  de Jaïna Figurines  de Jaïna
Figurines de Jaïna : Dame à sa toilette, Tête de jeune fille, Tête d'homme, 600-900 après J.-C.

Les jeunes filles quittèrent le rivage et cherchèrent un refuge pour passer la nuit. Elles n’osaient pas retourner au village, car elles n’avaient rien à rapporter, et elles savaient que les chefs ne seraient pas satisfaits. Elles dormirent toute la nuit, et tout le jour suivant. Puis, à la tombée du soir, elles parèrent leurs corps de colliers de jade, apprêtèrent leurs coiffures, et se dirigèrent vers les rivages du Yucatan.
Lorsqu’elles arrivèrent au bord de l’eau, elles ne virent personne, et commencèrent à se baigner en riant et en chantant. Mais à l’instant où le soleil toucha la crête des montagnes, elles virent se dresser, tout en haut du rocher, les silhouettes des trois jeunes dieux dans le soleil couchant. Ils les saluèrent et les remercièrent d’être revenues sur les rivages du Yucatan.
Puis ils leur présentèrent trois manteaux de cérémonie. Le premier avait été peint par le Sorcier-de-la-Nuit. Il était orné d’un jaguar prêt à bondir. Le second avait été peint par le Sorcier-de-la-Lune. Il était orné d’un aigle magnifique, prêt à s’élancer. Le troisième avait été peint par le Sorcier-des-Nuages. Il était orné de centaines d’abeilles prêtes à s’envoler.

Adorable et Désirable s’en retournèrent au village et se rendirent auprès des chefs avec leur précieux butin.

Les deux jeunes filles déroulèrent les manteaux que les dieux avaient peints et les offrirent aux chefs des mayas.

Figurines  de Jaïna Figurines  de Jaïna Figurines  de Jaïna
Figurines de Jaïna : Trois hauts dignitaires, 600-900 après J.-C.

 

 

Sylvie Léonard, petites histoires d'artistes

Télécharger le PDF

Retour Petites histoires d'artistes